fbpx

Un hommes des Laurentides malade doit choisir entre sa santé ou son travail

dans Nouvelles récentes

Le directeur des Affaires publiques et gouvernementales de la compagnie Savoura, Marc-André Laurier-Thibault travaille présentement à temps plein malgré le fait qu’il est atteint de paralysie cérébrale. Cependant, il devra bientôt choisir entre l’aide sociale et sa santé ou son emploi, puisqu’il est incapable d’obtenir des traitements après 16 h 30.

« Si je choisis ma santé, c’est l’aide sociale à 1000 $ par mois, mais j’ai des soins. Pourtant, c’est bien plus payant pour la société que je travaille. Et pour moi, ce n’est pas juste une question d’argent. Quand tu n’as pas l’estime et le moral, tu as beaucoup plus de chances d’être malade », s’exclame le directeur des Affaires publiques et gouvernementales de la compagnie Savoura, Marc-André Laurier-Thibault.

L’homme de 37 ans se déplace difficilement. En raison de son handicap, sa démarche est déséquilibrée. Conséquences : des vertèbres de son dos se sont déplacées et il souffre maintenant d’arthrose.

Afin de diminuer les impacts et assurer qu’il puisse se déplacer encore longtemps, sa neurologue a fait une recommandation de traitement. Elle souhaite qu’il augmente la fréquence des séances de physiothérapie de deux à trois fois par semaine et qu’il reçoive les traitements en milieu de travail si possible pour minimiser l’absentéisme.

Lire la suite @tvanouvelles.ca

Dernier article par

Aller à Haut