fbpx

Plusieurs municipalités des Laurentides s’unissent contre l’Association des Pêcheurs Sportifs du Québec.

dans Nouvelles récentes

L’Association des Pêcheurs Sportifs du Québec (APSQ), dans la poursuite de sa principale mission qui est de rendre accessible les plans d’eau publics à tous, a envoyé une mise en demeure aux municipalités d’Ivry-sur-le-Lac et Barkmere qui chargent respectivement des tarifs de 500 $ et 325 $ par jour pour y mouiller une embarcation avec une motorisation de plus de 60 CV.

Cette façon de faire est illégale, puisque la loi fédérale sur la marine marchande stipule qu’il est interdit d’empêcher la navigation si le plan d’eau n’est pas assujetti à des restrictions à la navigation qui sont inscrites dans les annexes de la loi.

La municipalité d’Ivry-sur-le-Lac a multiplié les demandes d’aide financière aux autres municipalités, stipulant que l’APSQ pourra s’attaquer à plusieurs autres municipalités. Ils sont même allés jusqu’à demander l’aide du ministère des Forêts, Faunes et Parcs qui prône l’accessibilité aux plans d’eau à coût minime.

En recherchant dans les procès-verbaux des villes environnantes de décembre 2018 à avril 2019, plusieurs municipalités ont voté des appuis financiers à Ivry-sur-le-Lac. Parmi celles-ci, notons Saint-Sauveur, Morin-Heights, Sainte-Agathe-des-Monts, Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson, Lanthier, Ferme-Neuve, Labelle, Huberdeau, Saint-Faustin-Lac-Carré et Montcalm.

Les arguments pour justifier un tel appui sont surtout en lien avec la protection du plan d’eau contre les espèces envahissantes.

Lire la suite sur le site de l’association des Pêcheurs Sportifs du Québec.

Dernier article par

Aller à Haut