fbpx

Le train du Nord, au cœur du développement des Laurentides

dans Nouvelles récentes

Félix Leclerc chantait « le train du Nord a perdu le nord ». Nos archives témoignent de cette perte, des efforts faits pour sauver le « p’tit train du Nord » et de la revalorisation de sa voie ferrée qui abrite aujourd’hui le plus grand parc linéaire au Canada.

Le train du Nord ouvrait ce pays de lacs, de forêts et de montagnes à la colonisation et subséquemment au développement industriel, touristique et de villégiature. Il a indéniablement une grande valeur patrimoniale.  – Doris Vassilov, journaliste

Permettre le développement économique du Nord

Dans son effort pour coloniser les « pays d’en haut », le curé Labelle fait des pressions sur le gouvernement afin que ce dernier développe le chemin de fer du train du Nord. Ce moyen de transport visait à rejoindre les colons isolés par les rudes hivers des villages laurentiens.

Le premier tronçon qui reliait la gare Jean-Talon à Montréal à la gare de Saint-Jérôme fut inauguré en 1876. La seconde partie entre Saint-Jérôme et Mont-Laurier est construite par la compagnie ferroviaire du Canadien Pacifique (CP) entre 1891 et 1909.

Plus tard vers 1920, le train contribuera à amener les nombreux skieurs vers les montagnes de la région des Laurentides.

Lire la suite @ici.radio-canada.ca

Dernier article par

Aller à Haut